Construisons la transition

écologique et sociale

Construisons la transition

écologique et sociale​

Aménager les quartiers de Saint-Maur pour une ville vivante, conviviale et résiliante

Contexte

Notre ville a un charme architectural et paysager qu’il faut préserver, mais elle n’est pas équipée pour faire face aux nouveaux enjeux urbains. Saint-Maur est encore enfermé dans un modèle dépassé : priorité à la voiture individuelle, minéralisation sans frein, développement déséquilibré des quartiers.

Le rôle de la municipalité

Les urgences d’aujourd’hui exigent un urbanisme différent et ambitieux.  Il s’agit d’assurer sur place les 6 fonctions essentielles de la ville : se loger, travailler, faire ses courses, s’éduquer, se soigner et accéder aux loisirs. Cette relocalisation apporte qualité de vie, temps libéré, convivialité, santé, pour tous. Il est aussi essentiel de préparer la ville à assurer la transition écologique, en accompagnant des évolutions et mutations devenues aujourd’hui impératives.

Notre ville dans 10 ans 

Saint-Maur est  désormais une des villes parmi les plus conviviales et agréables du Val-de-Marne. En parcourant ses rues le visiteur rencontre assez souvent de petits immeubles traversants de quatre étages recouverts de toitures végétalisées encadrant un jardin partagé. Il traverse des zones piétonnes comme celle qui qui englobe le quartier des squares de la Pie, d’Arromanches et de Beaurepaire, autour des écoles et de la crèche. Il remarque ici un béguinage qui accueille des seniors qui partagent des services et des espaces communs, là une micro-ferme urbaine installée depuis peu sur un terrain municipal inoccupé. En cas de fatigue il peut emprunter la navette électrique qui le ramène à la gare du métro 15 du grand Paris, ou tout simplement s’asseoir sur un banc encadré de verdure. 

Nos propositions

Proposition 1 : VIVRE LA VILLE À PIED

L’urbanisme à Saint-Maur permettra aux piétons de se réapproprier la ville par des mesures concrètes :  réexaminer le plan de circulation pour donner une vraie place aux zones piétonnes, élargir les trottoirs pour faciliter la circulation des poussettes et des PMR, équiper l’espace public de bancs, repenser l’aménagement urbain des grandes places, organiser la circulation sécurisée des vélos.

Proposition 2 : GRANDIR ET APPRENDRE DANS UN ENVIRONNEMENT SAIN ET SÛR 

Bien vivre à l’école sera une priorité absolue pour l’urbanisme à Saint-Maur. Consciente de l’impact de la pollution de l’air sur les enfants, la municipalité piétonnisera les abords des écoles et des crèches. Elle y installera une surveillance pérenne de la qualité de l’air. Elle accompagnera les initiatives encourageant élèves et parents à se rendre à l’école par des moyens de transport alternatifs à la voiture individuelle : « Pédibus », « S’coolbus », « École à vélo ».

Proposition 3 : RESPIRER, TOUTE L’ANNÉE

La pollution de l’air et l’élévation excessive de la température en cas de canicule crée du stress, aggrave les maladies chroniques et la mortalité. La mairie accompagnera la transition vers des modes de transport non-polluant. Elle s’engagera dans une démarche ambitieuse de « biodiversité positive » pour lutter contre les îlots de chaleur urbains et la bétonisation qui augmente le risque d’inondations : plantation d’arbres à feuillage dense, trottoirs et murs végétalisés, espaces réservés à la pleine terre, revêtements de sol perméables. Elle incitera la construction et la rénovation des bâtiments à s’orienter vers des pratiques économes et respectueuses de l’environnement. 

Proposition 4 : MIEUX RESSENTIR LA NATURE EN VILLE

La mairie s’attachera à protéger et agrandir ses 50 hectares d’espaces verts publics et à les agrandir.  Elle encouragera aussi la reconnexion active à la nature dans des jardins et des potagers partagés, ouverts à tous pour des activités variées. Elle accompagnera les initiatives des habitants qui souhaitent créer des liens entre espaces verts publics et jardins privés pour mieux faire ressentir l’omniprésence bienfaisante du patrimoine naturel dans notre ville. 

Proposition 5 : PARTAGER LA VILLE

La municipalité facilitera la convivialité entre générations et entre voisins ainsi que l’insertion sociale. Afin d’équilibrer les quartiers on développera les zones qui conjuguent activité économique et habitat. On mettrà à l’étude des dispositifs pour lutter contre l’éloignement et l’isolement, en particulier des personnes âgées, comme la colocation intergénérationnelle en logement social, les « béguinages » : logements sociaux avec services dédiés aux seniors, ou les navettes pour rapprocher les habitants des services publics et des gares 

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles récents

libero vulputate, et, ut libero consequat. neque. massa risus nunc