Construisons la transition

écologique et sociale

Construisons la transition

écologique et sociale​

Notre bilan fin 2021 pour Saint-Maur

Téléchargez le bilan !

Le dimanche 28 juin 2020, vous nous avez fait confiance en portant Céline Vercelloni, et la liste Saint-Maur écologie citoyenne, à la deuxième place des élections municipales. Depuis, nous n’avons cessé de de porter le projet pour lequel nous avons été élu.es.

Convaincu.es de la nécessité de ce projet de transition vers un mode vie respectueux de chacun.e et du vivant, nous avons défendu l’urgence d’une politique concrète de transition écologique et sociale à Saint-Maur.

Refuser d’agir, c’est subir les effets de politiques qui malmènent le vivant, ailleurs dans le monde, mais aussi à Saint-Maur

  • Nous avons défendu la qualité de vie des Saint-Mauriens :

    1. En défendant la piétonisation des abords des écoles, qui, dans le cadre de la crise sanitaire, a été mise en place par la mairie.
    2. En nous opposant à la prolifération des publicités.
    3. En demandant d’urgence la végétalisation des cours d’école, et plus généralement de l’espace public : débitumisation et renaturation
    4. En réclamant un moratoire sur l’expérimentation de la 5G à Saint-Maur-des-Fossés,
    5. En multipliant les actions visant à préserver notre patrimoine arboricole face aux rénovations urbaines.
    6. En nous opposant à l’extension de l’incinérateur d’ordures ménagères de Créteil, devant mener à une augmentation de 50% de l’activité d’incinération, et donc de la pollution de l’air et du trafic de camions
    7. En participant à la commission extra-municipale « Projet de ville, circulation et stationnement ».  Nous avons vu certaines de nos solutions retenues pour réduire l’insécurité routière (« rue école », 30 km/h)
  • Nous avons œuvré pour renforcer les solidarités :

    1. En réclamant le renforcement des aides aux plus démunis au lendemain du confinement. L’augmentation des subventions attribuées au CCAS (centre communal d’action sociale), que nous revendiquions, a été acceptée par la mairie.

    2. En demandant l’amélioration du soutien financier aux associations caritatives, à l’instar des « Restos du cœur », qui ont fourni 26 000 repas à 172 familles saint-mauriennes, pour une subvention de seulement 3 000 euros en 2020.

    3. En proposant une revalorisation des salaires des employés municipaux pour l’année 2021.
    4. En demandant une campagne de communication pour informer les citoyens précaires/pauvres, des services du CCAS auxquels ils ont droit.
    5. Nous avons défendu le projet de Centre d’Hébergement d’Urgence sur le site de l’Observatoire. Nous continuerons à intervenir auprès de la Mairie pour que rien n’entrave les coopérations entre habitants, associations et résidents.

  • Nous avons promu l’égalité femme/homme :
    1. En proposant de mieux répondre aux violences faites aux femmes, en mettant place un indicateur sur le nombre des violences conjugales à Saint-Maur par exemple.
    2. En réclamant à la majorité une augmentation de la subvention (en lien avec le nombre de permanences effectuées sur Saint Maur) au Centre d’Information sur les droits des femmes et des familles.  Depuis plusieurs année, la ville ne donnait que 20 000 euros de subventions pour les  65 000 euros demandés). Pour l’année 2021, suite à notre intervention,  la mairie a accepté de répondre aux besoins du CIDFF.
    3. En demandant le rétablissement des formations sur l’égalité femme/homme pour la police municipale.
  • Nous avons milité pour que le logement soit accessible à tous :

    1. En intervenant régulièrement pour que Saint-Maur respecte enfin le quota légal de logements sociaux. Au titre de la loi SRU, Saint-Maur a payé 30 millions d’euros d’amende entre 2014 et 2021 : cette somme aurait pu être investie pour construire de petits ensembles de logements sociaux de qualité repartis sur l’ensemble de la commune.
    2. En apportant notre soutien à la mise en place d’un centre d’hébergement d’urgence sur le site de l’Observatoire, permettant aux plus démunis de disposer de conditions de vie décentes.
    3. En proposant à la mairie de racheter les logements à prix maîtrisés de la Zac des Facs, afin qu’elle augmente sa part de Logements Locatifs Sociaux, pour que des familles à faibles revenus puissent accéder à la propriété.
  • Nous avons lutté pour préserver et développer la biodiversité dans toute la ville :

    1. En militant pour la préservation du patrimoine arboricole de Saint-Maur,  comme le hêtre pourpre de la place d’Adamville, le « grand chêne », ou les platanes de l’avenue de Lattre de Tassigny menacés par des travaux.
    2. En demandant que les pieds des arbres d’alignement ne soient pas fauchés
  • Nous avons favorisé le développement d’une économie plus juste et efficace :

    1. En revendiquant une distribution plus juste des aides financières. Nous nous sommes notamment opposés à l’exonération de taxes de 59 000 euros proposée par la mairie à JCDecaux, entreprise se portant bien, tandis que les associations caritatives souffrent de coupes budgétaires.
    2. En remettant en cause les fondements du Rapport pour l’Orientation du Budget de la ville de Saint-Maur pour l’année 2021.  Il manquait  cruellement d’ambition devant l’urgence et les conséquences à venir du dérèglement climatique . Faute d’investissements suffisants, la ville alourdit sa dette climatique et ne se prépare pas à l’adaptation nécessaire pour notre avenir à toutes et tous.
    3. En proposant de ramener le taux de taxe foncière de notre ville au niveau du taux moyen des villes du Val-de-Marne. Des ressources supplémentaires ainsi générées, permettraient d’accélérer les investissements et d’adapter la ville aux changements climatiques.
    4. Nous sommes intervenu.es à plusieurs reprises en Conseil Municipal pour défendre une politique contributive et inclusive de gestion des données numériques de la commune.

  • Nous avons impliqué les Saint-Mauriens dans la démocratie participative :

    1. En veillant constamment au respect de votre avis par la majorité et à la transparence de ses décisions.
    2. En demandant que le portail « Open Data » que la Mairie projette de mettre en place soit ouvert à la concertation avec les habitants et les associations d’usagers pour bien définir les services mis en place.
    3. En mettant en en place des ateliers de réflexion collectifs vous impliquant, sur des thèmes comme la santé, la culture, le sport et le tourisme.
    4. En vous emmenant aux marches pour le climat.
  • Nous avons milité pour que notre ville devienne éco-exemplaire :
    1. En incitant le maire à entériner le passage des 50 à 30 km/h à Saint-Maur.
    2. En demandant que des mesures, telles que l’aménagement de la voirie, soient prises afin que la limite des 30 km/h soit réellement respectée.
    3. En soutenant le projet de rénovation de l’éclairage public voté par la majorité, et en incitant la mairie à accélérer le projet, plutôt qu’en l’étalant sur 10 ans comme il est prévu. En effet, les économies d’énergie générées seraient supérieures aux intérêts des emprunts.
    4. En interpellant, régulièrement, la majorité sur la question des aménagements des routes pour les cyclistes et l’accessibilité des trottoirs pour les piétons.  Les trottoirs sont continuellement encombrés de voitures.  Au lendemain de la crise sanitaire, les «coronapistes» ont été supprimées.
    5. En réclamant une rénovation thermique généralisée des bâtiments de la ville et des écoles
    6. en réclamant une politique de subventions aux associations transparente et juste, assise sur des critères connus de toutes et tous
  • Nous avons encouragé les pratiques sportives, culturelles et touristiques :

    1. En proposant en commission des affaires scolaires la réintroduction de tarifs réduits au sein des piscines municipales pour les bénéficiaires des minimas sociaux et demandeurs d’emplois. Cette proposition a été reprise par la mairie.
    2. En demandant la modulation des tarifs des activités proposées aux jeunes en fonction des ressources de leur foyer.

 


  • Nous avons ainsi défendu et continuerons à défendre l’intérêt des saint-mauriens, notamment au cours des conseils municipaux, en rappelant régulièrement au maire son obligation légale de répondre aux élus de l’opposition, et plus généralement en pratiquant vigilance, analyse, critiques mais aussi propositions, reprises pour certaines et constituant des avancées.
  • Nous sommes des fervents partisans de l’intelligence collective et de la démocratie participative. Nous sommes animés par le désir d’aider notre ville à se préparer aux changements à venir.
  • Les phénomènes climatiques extrêmes ne s’arrêteront pas aux frontières, ni à la Marne. Nous partageons ce bilan en espérant mobiliser largement pour agir et construire avec nous, une transition partagée. IL est urgent d’accélérer le déploiement des changements nécessaires.
  • Rejoignez-nous, les mois à venir sont essentiels pour notre ville et pour notre pays. Nous vous accueillerons avec enthousiasme. La participation de chacune et chacun sera utile pour la construction d’un futur durable et solidaire

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles récents

mattis venenatis, lectus leo. Praesent dolor. Praesent Nullam porta.