Construisons la transition

écologique et sociale

Construisons la transition

écologique et sociale​

Agir pour la santé des Saint-Mauriens [Programme complet]

La qualité de la santé s’est beaucoup améliorée durant la 2e moitié du XXe siècle. Pourtant, elle est aujourd’hui fortement impactée et menacée par de nouveaux facteurs.

Ainsi, les risques toxiques, les environnements, la précarisation des conditions de vie, la crise économique ou les budgets publics en difficulté, aggravent un contexte où les maladies chroniques dominent : les cancers sont la première cause de décès au plan national (29,6%) juste devant les maladies cardiovasculaires (27,5% des décès). Les maladies respiratoires viennent au 3e rang (6% des décès). Ces taux nationaux sont sensiblement les mêmes sur notre territoire.

De plus, la santé en France est caractérisée par un paradoxe : doté « du meilleur système de soins au monde », notre pays présente une surmortalité prématurée évitable des plus fortes d’Europe et de grandes inégalités sociales de santé (7 ans d’écart d’espérance de vie entre ouvriers et cadres à 35 ans).

De fait, 75% des éléments déterminants pour la santé, en termes de gains d’espérance de vie et de résistance à la maladie, sont nés de facteurs environnementaux et socio-économiques (20% sont liés au système de soins et 5% à des facteurs génétiques).

Dans ce contexte, même si la loi ne reconnaît aux villes que peu de prérogatives dans ce domaine, elles ont un rôle important à jouer dans leur proximité avec les habitants et leur cadre de vie, en faveur de la santé pour tous.

La santé se décline à tous les étages de la vie politique :

Le plan national

La stratégie nationale de santé 2018-2022 constitue le cadre de la politique de santé en France. Elle se fonde sur l’analyse de l’état de santé de la population par le Haut Conseil de la santé publique et réaffirme le principe porté par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), selon lequel la santé doit être un objectif de toutes les politiques publiques. Les inégalités sociales et territoriales de santé demeurant en France à des niveaux élevés, chaque objectif de la stratégie nationale de santé contribue à la lutte contre des inégalités.

Elle répond en outre à de grands principes d’action qui rencontrent un écho favorable dans

Les populations : développer une approche transversale de la santé, adapter les actions aux territoires, associer les instances de démocratie en santé en amont des décisions, respecter les principes d’éthique, de solidarité, de transparence et d’indépendance… 

La politique de santé de l’enfant, de l’adolescent et du jeune traduite dans la stratégie nationale constitue un volet spécifique comportant sept objectifs prioritaires envers les « jeunes », cible privilégiée.

Le plan « Priorité Prévention » mis en place en 2018 et qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de santé est un projet interministériel qui vise à améliorer la santé de la population en abordant tous les déterminants de la santé, environnementaux ou comportementaux et qui concerne les différents âges de vie avec leurs spécificités. Les mesures phares de 2019 mettent l’accent sur l’activité physique, l’alimentation et la lutte contre l’obésité.

https://www.ars.sante.fr/la-strategie-nationale-de-sante-2018-2022-1

Au plan Régional

L’Agence régionale de santé Île-de-France a adopté son Projet régional de santé 2018-2022 (PRS). 

Fruit d’une large concertation avec tous les acteurs, ce nouveau PRS définit et organise la mise en œuvre des priorités de santé ainsi que l’évolution du système de santé régional au service de la santé de tous les Franciliens.

Le PRS est l’aboutissement d’un long processus de co-construction ayant impliqué l’ensemble des partenaires de l’Agence mais aussi des citoyens eux-mêmes.PRS 2018-22

  1. Améliorer la santé des franciliens

Le Projet régional de santé pour l’Île-de-France se compose de trois documents : 

  • « Améliorons la santé des Franciliens – Horizon 2027 »
    Le Cadre d’orientation stratégique détermine les objectifs stratégiques et les résultats attendus à 10 ans.
  • « Améliorons la santé des Franciliens – Plan d’action 2018-2022 »
    Il fixe pour les 5 premières années les décisions structurant l’offre de soins à travers le maillage, la répartition, les coopérations  et l’organisation des activités sur les territoires, en précisant les objectifs qualitatifs et quantitatifs par activités.
  • « Améliorons la santé des Franciliens – Accompagnement des plus démunis »
    Le Programme régional d’accès à la prévention et aux soins, décliné du Schéma régional de santé spécifiquement pour faciliter l’accès égal au système de santé.

    1. Il se décline en objectifs transversaux et axes de transformation, pour notamment : 
  • Renforcer la prévention et la promotion de la santé pour préserver le capital santé et bien-être. 
  • Réduire les inégalités sociales et territoriales de santé dans une région marquée par de forts contrastes en la matière.
  • Adapter les actions et les politiques aux spécificités locales, en cherchant notamment une meilleure coordination des acteurs.
  • Inscrire la santé dans toutes les politiques

https://www.iledefrance.ars.sante.fr/le-projet-regional-de-sante-2018-2022

    1. Le plan régional de santé et environnement : PRSE3 ile de France ? 

Il existe également un plan régional santé et environnement (PRSE) qui vise à limiter l’impact de l’environnement sur la santé à l’échelle de la région.

Au plan municipal

Quel rôle peut-avoir une ville sur la santé de ces habitants ?

  1. Présentation des Villes -Santé OMS (Organisation mondiale de la santé)
  • Le Réseau français des Villes-Santé de l’OMS a été formellement créé en janvier 1990.
  • Être une Ville Santé OMS, c’est adhérer à la politique de l’OMS qui fixe 10 objectifs mondiaux de « la santé pour tous au XXIe siècle », aux principes de Promotion de la Santé tels que définis dans la Charte d’Ottawa et aux recommandations de l’Agenda 21 pour le développement durable. 
  • Pour cela il faut s’appuyer sur les valeurs qui guident l’action des villes-santé :
  • S’assurer que toutes les politiques locales sont positives pour la santé
  • Renforcer la justice sociale par la réduction des inégalités sociales de santé 
  • Favoriser le développement d’une communauté solidaire
  • Créer des villes agréables pour la population actuelle et durable pour les générations futures 
  • Améliorer constamment la qualité de l’environnement.
  1. Etat des lieux à Saint-Maur
  • Ressources existantes autour du soin :

Pas de centre municipal de santé, le centre de santé est celui de la CPAM

3 PMI : structure départementale centrée autour de la prévention

1 local mis à la disposition de la santé scolaire à lécole des chalets, rattachée à l’éducation nationale

1 CMP et CATTP : rattachée aux hôpitaux de Saint-Maurice, autour de la santé mentale des enfants

1 CMP adulte : rattaché à l’inter secteur psychiatrique

Pôle santé les Muriers : structure privée multi-disciplinaire

Les structures pour l’aide aux séniors, SAD, SIAD sont également sous gestion privée

Structure de soins : clinique Gaston Méthivet

Médecine libérale, avec notamment 88 médecins généralistes (110/100 000 habitants, au dessus des moyennes nationale et régionale) et de nombreux spécialistes

  • Il existe aussi à Créteil 2 hôpitaux publics de qualité 
  1. Rôle de la municipalité dans la santé des habitants

Des éléments d’origine diverses influencent fortement la santé : ce sont les déterminants de la santé.

En effet, 75% des éléments déterminants pour la santé, en termes de gains d’espérance de vie et de résistance à la maladie, sont nés de facteurs environnementaux et socio-économiques (20% sont liés au système de soins et 5% à des facteurs génétiques).

Pour améliorer la santé de tous, il est nécessaire que la globalité des déterminants soit prise en compte, raison pour laquelle La ville apparait comme un territoire pertinent pour agir sur la santé et le bien-être d’une population. 

C’est agir bien au-delà de l’indispensable organisation du système de soins. Il en va du cadre de vie tout entier : c’est adopter une conception large, collective et durable de la santé.

Au niveau de la ville, les actions de proximité sur les déterminants de la santé ont un impact direct sur la santé des habitants. (Cf. schéma ci-dessous)

pastedGraphic.png

L’amélioration de la santé passe donc par une implication transversale de toutes les politiques sectorielles : d’où la co-construction d’un plan municipal (PMS) ou contrat local de santé (CLS).

Cette co-construction sera le témoin de la démocratie sanitaire sur la ville de Saint-Maur, en impliquant les habitants et usagers, les associations, les institutions, les différents services de la ville, le CCAS et les élus.

Il est important de garantir la bonne santé et le bien-etre de la population en travaillant sur le cadre de vie tout entier des habitants, en faisant le lien entre les politiques sociales, sanitaires et environnementales.

 

La municipalité doit s’engager à réconcilier le « vivre en ville » et le « droit à la santé pour tous » en agissant sur : 

  • L’environnement
  • Le cadre de vie
  • L’ensemble des déterminants de santé

La co-construction d’un contrat local de santé

Une démarche active et innovante

Les 3 orientations essentielles sur lesquelles nous proposerons aux groupes de travailler : 

pastedGraphic_1.png                      pastedGraphic_2.png                                   pastedGraphic_3.png

Proposition 1 : Promouvoir un environnement et un cadre de vie favorable à la santé et en accord avec un développement durable, visant à limiter les expositions des individus aux substances reconnues polluantes et gênantes, mais aussi à mieux informer et sensibiliser la population sur la qualité de nos environnements proches : 

  • Mettre en place un contrôle de l’air intérieur des bâtiments publics et des logements
  • Evaluer la pollution atmosphérique et limiter ses effets 
  • Favoriser les mobilités douces et la signalétique piétonne
  • Mise en place d’une alimentation bio et/ou de proximité en restauration scolaire
  • Disparition des plastiques dans les cantines
  • Agir sur les pollutions sonore et lumineuse

Proposition 2 : Améliorer l’accès aux soins et à la prévention pour tous et plus spécifiquement pour les personnes en situation de précarité, en visant un objectif global de réduction des inégalités sociales de santé, intégré aux questions de prévention, de recours et de parcours de soin : 

  • Envisager la création d’un service de santé scolaire municipal 
  • Mener une politique « santé – précarité » volontariste en créant dans un premier temps un guichet d’accueil unique, et réfléchir à la nécessité ou non de mettre en place un centre municipal de santé pluri-professionnel accessible à tous.
  • Informer et prévenir sur les dangers que représentent tabac, alcool (binge drinking), drogue.
  • Développer avec les médecins et les centres médicaux, le sport santé sur ordonnance, d’autant que la VGA est labellisée en 2019
  • Offre de soins sur les quartiers prioritaires.
  • Améliorer les mobilités, en créant un plan vélo, des zones piétonnes équipées de banc

Proposition 3 : Agir pour la santé des publics et des situations qui demandent une attention particulière : 

  • Enfance
  • Dépister en milieu scolaire les troubles du langage, du comportement (autisme …), des addictions notamment aux écrans
  • Eduquer à la nutrition : composition des aliments, perturbateurs endocriniens
  • Sensibiliser les familles à l’importance des vaccinations et de l’hygiène bucco-dentaire, via le service de santé scolaire municipal
  • Adolescence 
  • Dépister les addictions, les troubles du comportement alimentaire,  …..
  • Personnes âgées et les situations de dépendance et de handicap
  • Lutter contre les sédentarité et isolement, en mettant à disposition des navettes municipales électriques et gratuites
  • Améliorer les mobilités multi modales, pour la place du « tout voiture »

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles récents

Aenean adipiscing nec leo. efficitur. ipsum Nullam ut elementum