Construisons la transition

écologique et sociale

Construisons la transition

écologique et sociale​

Renforcer les solidarités

PROGRAMME COMPLET

Saint-Maur recèle une autre réalité que celle d’une population uniquement aisée.

Si elle était la 1ère du département pour le nombre de redevables à l’ISF en 2016 (près de 4% des contribuables) et à l’IFI en 2018, 8% de sa population est sous le seuil de pauvreté (20% des locataires du secteur privé). Les poches de pauvreté sont concentrées, particulièrement aux Rives de la Marne à St-Maur Créteil et dans une moindre mesure à La Pie.

A l’exception de l’épicerie solidaire qui accueille des personnes sous condition d’un projet d’insertion validé, la politique publique ne s’adresse pas aux plus pauvres: elle fait obstacle au développement d’une offre de logements sociaux et ne facilite pas l’accessibilité des plus précaires à leurs droits par un accompagnement social. Ainsi les services et activités tarifés, de la part de la Ville ou des associations subventionnées, sont inadaptés aux minima sociaux.

 


Notre ville dans dix ans

La mixité sociale et la solidarité se sont développées, dans les divers domaines de la vie publique et privée, grâce aux initiatives citoyennes soutenues par la ville, aux facilités accordées aux associations, et à une politique tarifaire adaptée à tous. Les seniors, plus nombreux, fréquentent les activités intergénérationnelles.

Les ménages les plus en difficulté ne se sentent plus coupables de demander l’accès à leurs droits et sont en relation fréquente avec le Centre Communal d’Action Sociale aux moyens renforcés.

L’emploi d’insertion s’est développé et la garde d’enfants n’est plus un obstacle à l’emploi avec l’adaptation horaire d’une crèche familiale. L’accompagnement des enfants en difficulté s’est aussi bien développé. Des solutions actives ont été proposées aux personnes en perte d’autonomie (notamment pour se déplacer dans la ville), à d’autres en voie d’insertion.


Le rôle de la municipalité

La mixité sociale est une richesse et non une difficulté, qui permet de créer une communauté de citoyens riche des diversités. La cohésion sociale et la lutte contre la marginalisation ne sont possibles que par une politique d’aller vers les personnes en difficulté, tant de la part des services sociaux que de la part de la société civile, individus, entreprises, associations.


Nos propositions

Mise en place d’un plan d’action global touchant tous les aspects de la vie dans le but d’améliorer l’accès aux droits fondamentaux des personnes les plus précaires.

Plus de moyens pour la ville ou le centre communal d’action sociale (CCAS) pour faire face aux besoins sociaux non satisfaits (ex : petite enfance, transport, de santé, d’emplois d’insertion, de logements, etc.

Aide renforcée aux associations dédiées à la solidarité pour leur simplifier la vie (locaux, équipement, subventions, communication).

Adaptation du prix des activités (associatives, périscolaires, culturelles, sportives) en fonctions des revenus des foyers.

Développement d’une pédagogie envers tous les habitants de Saint-Maur pour lutter contre les idées reçues et s’appuyer sur les solidarités citoyennes déjà organisées ou émergentes

PROGRAMME COMPLET

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles récents

pulvinar Praesent Sed dapibus Aliquam dolor ut elementum id sem, ultricies libero