Construisons la transition

écologique et sociale

Construisons la transition

écologique et sociale​

Le grand chêne : un symbole de la biodiversité

Une ressource inestimable de biodiversité et un facteur de résilience au changement climatique

Le projet de construction près du Grand Chêne de Saint-Maur devrait nous rendre tous plus attentifs à notre patrimoine arboré. Les arbres sont une ressource inestimable de biodiversité et facteur de résilience au changement climatique.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise distance pour construire sur la parcelle du 70 avenue du Général Leclerc. 8 mètres ou 12 mètres auront dans tous les cas un impact négatif sur la santé du grand chêne historique de Saint-Maur.

  • Aujourd’hui mobilisons nous pour sauver le grand Chêne,
  • Appuyons-nous tant qu’il est vivant sur sa renommée historique pour sensibiliser les Saint-Mauriens aux menaces multiples à l’encontre de notre patrimoine arboré. Notamment l’ensemble des chênes qui disparaissent progressivement sous la triple menace de l’oïdium du chêne, de la pollution urbaine et de la pression immobilière. La crise environnementale nous apparaît tous les jours sous la forme globale du changement climatique, mais tout près de chez nous cette crise à des causes locales, qui appellent des remédiations locales également.
  • Réhabilitons le pavillon existant en y créant des logements sociaux bien intégrés dans la ville

 

Les immeubles poussent comme des champignons dans notre ville sans prendre suffisamment en compte

  • ni des arbres en place, pourtant pourvoyeurs d’ombre et de fraîcheur en temps de canicule,
  • ni des logements sociaux de petite taille quasiment inexistant qui pourraient être disséminés dans la ville.

 

Nous demandons pour que le patrimoine arboré profite à toutes et tous :

  1. L’abandon total du projet de construction près du grand Chêne

  2. Le rachat de la parcelle par la Mairie ou sa préemption par la Préfecture

  3. L’aménagement d’un jardin public vitrine de la biodiversité à restaurer en ville

  4. La réhabilitation du pavillon existant pour créer du logement social

  5. La prise en compte par le PLUI en cours d’élaboration du renforcement de la protection des arbres remarquables (aller au-delà des 30 chênes répertoriés, élargir le périmètre d’inconstructibilité)

  6. Le lancement d’une large consultation pour identifier tous les grands arbres et notamment les chênes de la commune ainsi que les espaces disponibles pour recréer des micro-environnements riches de biodiversité en ville.

lien avec la petition : ici

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles récents

mi, nunc luctus sem, Aliquam quis dolor.