Construisons la transition

écologique et sociale

Construisons la transition

écologique et sociale​

Face au difficultés sociales, une réponse à la hauteur

Mi novembre, le secours catholique a publié son rapport sur l’état de la pauvreté en France . Le constat est sans appel. Avec la crise sanitaire, la situation économique de nombreuses familles s’est aggravée entraînant une accumulation de difficultés et des besoins urgents d’accès à l’alimentation, à des ressources pour tenir tout au long du mois et pouvoir assurer les dépenses contraintes et celles indispensables du quotidien.

C’est la réalité sociale en France. De cette triste réalité, notre ville n’est pas épargnée, et l’action du Maire n’est pas à la hauteur des enjeux.

Les agents, que je tiens à remercier, ont été beaucoup sollicités pour répondre à l’urgence ces derniers mois. Les associations de solidarité se sont fortement mobilisées mais ne peuvent agir seules face à la situation sociale qui évolue et qui se dégrade. Les inégalités grandissent et nous devons anticiper leurs répercussions sur le futur de chacun.

De nouvelles personnes ne dépendant pas précédemment de l’action sociale sont apparues : de nombreux jeunes, des entrepreneurs, des femmes seules, etc. De la fragilité économique, certains ont basculé dans la pauvreté. De plus, les situations des personnes dans la précarité se sont empirée. C’est à notre ville de protéger chacun de ses habitants en lui apportant un traitement adapté face à l’évolution de sa vie qu’il ne maitrise pas toujours.

Face à ces difficultés grandissantes, pour que les situations personnelles ne s’enlisent pas, nous attendons de la mairie qu’elle s’adresse au plus grand nombre et de manière renforcée afin de garantir à chacun une information adaptée pour le recours à l’aide sociale et à l’accompagnement dont il a besoin, à court, moyen ou long terme.

Nous attendons également des bilans actualisés sur l’évolution de la situation sociale des habitants et l’évolution des besoins.

Enfin, nous attendons de la ville qu’elle garantisse à chacun un plancher social qui protège pour un droit effectif à l’alimentation, la santé, la culture, à une activité sportive et à une vie saine : révision des tarifs des activités, augmentation des aides municipales et du budget du CCAS.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles récents

ultricies massa suscipit Donec felis pulvinar