Construisons la transition

écologique et sociale

Construisons la transition

écologique et sociale​

Défendons les quatre platanes de l’avenue de Lattre de Tassigny !

Signez avec nous la pétition pour sauver les 4 platanes près du RER Le Parc. Ils seront bientôt abattus car ils déforment la chaussée !
C’est ici pour signer : http://chng.it/4rN2kLcC56
Merci !

Alors que la moitié du Hêtre pourpre de la place d’Adamville a été tronçonnée, le promettant à une mort programmée… Alors que le Grand Chêne historique de Saint-Maur est toujours menacé … Alors que ces 2 arbres étaient pourtant protégés par le PLU …

La Mairie de Saint-Maur s’apprête maintenant à sacrifier 4 grands platanes au début de l’avenue de Lattre de Tassigny le long des voies du RER. Elle ignore toutes les recommandations pour lutter contre les îlots de chaleur. Dans une zone urbaine qui perd beaucoup de sa végétation arborée en raison des multiples constructions privées en cours sur la ville, notamment à proximité de la gare du Parc, cette nouvelle coupe va intensifier la minéralisation de l’espace. La plantation de jeunes arbres, aux essences choisies pour leur maigre feuillage, ne remplacera jamais l’ombre assurée par de magnifiques platanes plus âgés et plus grands.

Des solutions alternatives existent !

Le Maire agit sans consulter la population des riverains et sans étudier des solutions alternatives telles que :

  • Décaler la chaussée du côté Nord en ayant le courage de sacrifier quelques emplacements de stationnement, à l’instar de ce qui est fait actuellement pour créer des terrasses de café restaurant.

  • Surélever la piste cyclable afin de ménager les racines de ces arbres comme cela a été fait dans la même avenue à hauteur du Stade Chéron (mais en veillant cette fois à respecter pour cette piste une largeur minimale de 2 mètres afin de pouvoir doubler, ou mieux de 2,20 mètres pour pouvoir y rouler avec des vélos-cargos – recommandations du CEREMA).

  • Mettre en place des ralentisseurs juste avant l’emplacement des racines

  • Poser des drains formant des manchons d’aération sous les remblais (technique expérimentée pour les essences plus tolérantes comme le platane, source : CAUE 77).

Ces aménagements pourraient ainsi contribuer à garantir la circulation apaisée à 30 km/h que nous avons approuvée en Conseil Municipal.

Les arbres ont des droits !

Il faut se rendre à l’évidence : notre Maire méprise le droit des arbres tout autant que l’aspiration d’une grande majorité des Saint-Mauriens à une valorisation respectueuse du patrimoine naturel de notre ville.

Le 5 avril 2019, l’Association ARBRES a présenté à l’Assemblée Nationale cinq articles en faveur du droit des arbres qui pourraient faire l’objet d’un texte de loi.

Ce texte rappelle que l’arbre est un « être vivant fixe et sensible aux modifications de son environnement » qui « joue un rôle fondamental dans l’équilibre écologique de la planète ». Il souligne son droit à « l’espace aérien et souterrain qui lui est nécessaire pour réaliser sa croissance complète et atteindre ses dimensions d’adulte ». Il précise qu’il survit largement à l’homme et doit être respecté jusqu’à « sa mort naturelle ». Il affirme enfin que « l’arbre doit être considéré comme sujet de droit, y compris face aux règles qui régissent la propriété humaine ».

Nous demandons au Maire  :

  • de suspendre l’abattage des quatre platanes
  • d’ouvrir une procédure de consultation des riverains
  • de rechercher avec les services municipaux qui ont toute compétence en la matière, des solutions alternatives à l’abattage de ce patrimoine végétal

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles récents

Phasellus accumsan sem, tristique in dictum amet, dolor leo quis libero