Construisons la transition

écologique et sociale

Construisons la transition

écologique et sociale​

Nous avons interpellé le Maire lors d’une question orale sur l’enquête d’utilité publique portant sur le 3e four de l’usine de valorisation énergétique de Créteil.

Pour déposer une observation concernant cette enquête publique : c’est avant le 31 juillet et c’est ici


Notre groupe a déposé un vœu à propos de ce 3ème four qui n’a pas été repris dans l’ordre du jour, ce qui nous pousse donc à vous poser la question suivante.

L’absence de notre vœu à l’ordre du jour, malgré notre respect du règlement intérieur, nous interroge sérieusement sur l’espace laissé à l’opposition municipale. De plus cela ne permet pas le nécessaire débat sur ce sujet très important.

Le site de l’Unité Valorisation Energétique de Créteil envisage de mettre en place un 3ème four d’incération de déchets. L’installation de ce 3ème four ne respecte pas la hiérarchie de traitement des déchets, définie par les directives européennes, la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte, et le Plan Régional de Prévention et de Programmation des Déchets. Cette hiérarchie explique qu’il faut favoriser en premier lieu la prévention, puis le réemploi, ensuite le recyclage, et seulement après la valorisation énergétique et pour finir l’enfouissement des déchets.
Ce projet va augmenter les rejets de CO² de façon importante puisque les déchets incinérés augmenteraient de 50% (plus de 120 000 tonnes supplémentaires par an) et serait donc incompatible avec les objectifs du territoire de diminution des émissions de CO² (objectif de -15 % en 5 ans).
Les rejets atmosphériques de ce projet ne pourraient qu’ajouter de la pollution aux métaux lourds (manganèse, nickel, chrome, plomb…) qui a déjà augmenté entre 2011 et 2019 autour du site de Créteil (cf dossier de l’EUP).
La mise en place de ce 3ème four va aussi augmenter de 50 % le trafic de poids-lourds autour du site, passant de 445 poids-lourds à 679 poids-lourds/jour. Ce trafic supplémentaire passera en partie par Saint-Maur et augmentera la pollution de l’air et l’insécurité routière à Saint-Maur et cela en
contradiction avec les objectifs de la ville de réduire la pollution atmosphérique et de faire de Saint-Maur une ville apaisée.
La diminution constante des déchets ménagers et assimilés, à Saint-Maur (le rapport sur la situationen matière de développement durable en témoigne) et sur tout le Territoire Paris-Est Marne et Bois, montre aussi l’impasse économique dans laquelle ce projet se situe. La rentabilité économique sur une période longue (40 ans) nécessite de fournir à l’UVE de Créteil de plus en plus de déchets, alors même que les règles imposent d’en produire moins, et que de fait, ces déchets à incinérer diminuent.

Monsieur le Maire, vous avez d’ailleurs dit lors du conseil municipal du 5 juillet 2020 qu’il fallait favoriser à tout prix la prévention des déchets.
Au vu de tous ces éléments factuels, contraires aux objectifs que le territoire Paris-Est Marne et
bois s’est fixé pour réduire le réchauffement climatique et très inquiétants pour la santé et la sécurité des Saint-Mauriens, nous souhaitons que Monsieur le Maire ré exprime son avis sur ce projet et nous détaille les moyens de communications autres que ceux obligatoires (page d’accueil du site Internet de la mairie, affichage municipal, affichage libre, panneaux lumineux) mis en œuvre par la ville dans le but d’informer les citoyens Saint-Mauriens de la tenue de l’Enquête d’Utilité Publique et de les inciter à y participer.
Nous rappelons que cette enquête se déroule durant la période estivale, la moins propice à une participation citoyenne et se terminera le 1er août 2020. Il est donc urgent d’agir pour informer nos concitoyens.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles récents

elementum eleifend commodo neque. Lorem mi,